Shaper of the month – Boarder line skateboard

Shaper of the month – Boarder line skateboard

1- Peux-tu te présenter? Que fais-tu dans la vie?

Je m’appelle Enji Wadel et j’ai 44 ans. Je suis actuellement en « reconversion » comme on dit. Acrobate circassien depuis tout petit, j’ai roulé ma bosse un peu partout avec notre cirque « La Compagnie Le Filet d’Air » créé avec Isa ma femme en 1999.

Funambule, monteur de chapiteau, Musicien de jazz Manouche, mécanicien parfois, ce métier m’a permis de toucher un peu à tout et surtout de développer le sens de la « bidouille » quand il y a un problème…
The show must go on !

skate Boarder-line

2- Quand as-tu commencé à fabriquer des planches de skate?

Mino j’étais un vrai casse-cou, tout y est passé bmx, roller, skate…
Tant qu’il y avait de la grosse pente, j’étais partant !

Puis le temps a passé et c’est à travers le fil que j’ai canalisé ce besoin d’adrénaline.

Habitant dans les alpes et lassé des saisons de plus en plus courtes de Snow, nous nous sommes mis au longboard avec mon fiston Nino.

De fil en aiguille, nous avons commencé à bidouiller des planches, à en récupérer, à couper du CP pour tester différents Shapes ….
C’était partis, on était pris par la passion du skate !

3- Comment as-tu appris à fabriquer un skate?

C’est la rencontre il y a deux ans avec Christophe Stagnetto de Made in Alpes Skateboard qui a été une révélation pour moi.

Je l’ai accueilli en tant que régisseur sur le festival Festi’Street organisé par nos ados du Trièves et Christophe était en démo Shape avec Made in Alpes.

Nous avons passé la journée à papoter skate, il m’a montré les TAP, a pris le temps de tout m’expliquer.

Trois semaines plus tard, j’avais mon premier kit Bambora série de Roarockit.

 Je n’ai jamais suivi de stage ou autre, je suis observateur et surtout un obstiné !

Je cherche beaucoup, je fais des erreurs, de belles découvertes et petit à petit je me retrouve à fabriquer de plus en plus de planche de meilleurs qualités…. Ça progresse continuellement, il faut juste rien lâcher !

4- Avec quoi les fabriques-tu ?

Ca se passe en trois étapes :

1 – Conception d’un prototype avec la technique TAP et moule en polystyrène.

2 – Une fois le concave et le cambre trouvé, réalisation d’un moule en bois.

3 – Production, à l’aide d’une presse mécanique par bride, d’une micro série de 10 planches max.

Je travaille actuellement sur la réalisation d’une presse hydraulique pour moule béton qui verra le jour début 2021 et qui devrait accélérer le processus de fabrication.
Il faut compter actuellement environ 1 mois entre la conception et la réalisation d’un nouveau modèle.

Je fabrique aussi des couteaux que je monte avec des plaquettes en skate recyclé où mieux avec mes chutes de bois.
Je fais surtout un modèle dérivé de greffoir que j’ai appelé « Le Grippoire » un tool qui facilite la pose du grip et qui marche aussi très bien pour les pizz’s pendant les sessions !

5- Comment Roarockit t’aide dans la réalisation de ses planches?

La TAP est un outil indispensable pour réaliser facilement des protos.

De par sa simplicité d’utilisation, on peut modifier rapidement les moules, de chercher les bonnes formes, taille ect…

J’utilise aussi beaucoup la TAP pour presser différents objets que je fabrique avec les chutes de bois (plaquette pour les montages de couteaux, médiators de guitare, jeux en bois ect…)

Il y a aussi les outils qui facilitent la vie, le petit racloir qui va bien pour finir les arrondit, le rockitruler, règles à dessins

6- Quels matériaux utilises-tu?

J’utilise pour tous mes travaux l’érable canadien de Roarockit qui est d’une super qualité. C’est un vrai plaisir que de travailler sur des matériaux super clean.
J’adore les plis de couleurs et les différents changements de teinte que le bois prend selon les étapes de travail ( brut, ponçage, vernissage…)

7- Quels sont tes projets futurs?

Revenir à l’itinérance en étant présent sur les skate-parks, contests, manifs sportives etc… Avec une Caravane-scène que nous utilisions pour nos spectacles que je vais retaper cet hiver pour en faire un Skateshop Mobile.

L’idée serait de ne distribuer que des planches de Shapers Indépendants et d’avoir un atelier « dépanne » ou les riders pourraient retaper la casse du jour avec du matos récupéré ici et là.

D’ailleurs si ça branche des gens, n’hésitez pas à me contacter, plus on de fous plus on rit…

8- Où peut-on te retrouver et acheter tes boards?

On peut retrouver mes planches et autres objets dérivés en Skateshop chez ” target=”_blank” rel=”noreferrer noopener”> Grenoble et Atmosphère à Gap.

Vous pouvez bien sûr passer à l’atelier si vous êtes dans le coin.

560 routes des oubérous 26620 Lus La Croix Haute

Sinon il y a les réseaux sociaux @boarder.line.skateboard pour Instagram et Boarder Line Skateboard sur Facebook.

Un site internet est en construction.

9- Tu as carte libre pour ta dernière question. (remerciements, dictons ….?)

Merci à Béber pour la vielle Kity, à Bernard pour son rouleau ponceur et  ses conseils en ébénisterie, à l’atelier LET et Laurenz pour le montage des couteaux, à phil pour le log, à polo pour le futur site à mes voisins pour certaines illustrations et surtout aux Riders qui me font confiance.

Un gros big up à la famille, aux potes, et aux gens de mon village qui me soutiennent.

 C’est incroyable de voir que lorsque l’on gratte un peu, que l’on fouille, que l’on s’intéresse aux autres, beaucoup de portes s’ouvrent.
Il faut juste être patient …

The European Custom Board show / Skateistan/ Roarockit

The European Custom Board show / Skateistan/ Roarockit

The European Custom Board Collective Show event :

The European Custom Show event is a unique concept. Originally founded by the Chalk Custom Board Project collective and now with Roarockit Skateboard Europe as a partner of the event, this collective exhibition aims to bring together and showcase Europe’s most talented custom board artists

The first edition of the European Custom Board Show was born in Brussels in 2017 in partnership with the gallery The Art Project.

More than 20 European artists have been carefully selected to participate. Each of them exhibited up to 3 skates, cruisers or longboards, customized by hand. All unique pieces.

For this exhibit the Roarockit team made a hand-curved longboard board, which was then customized by member artist and Chalk creator, Mata7ik.

This board can be seen here or above.


Here are some photos of the event

 
The second edition of the European Custom Show took place in Darwin from June 5 to 26, 2019. In one of the cult places of urban culture in Bordeaux, experimental and artistic in the ultra-wide sense of the term.

More than 70 artists were present and no less than 240 custom boards were exhibited.

You can find the video presentation right here.

The 3rd edition was born in Brussels in an iconic building: the Halles Saint Gery. This year from July 2 to September 7, 2020, the exhibition welcomed no less than 50 artists from all over Europe and from a wide variety of backgrounds: tattooing, architecture, painting, graffiti, sculpture, graphics …

Over 150 custom boards were presented for the occasion.

For this occasion and because it is more important to us than ever, we made a piece, all of the profits from which will be donated to the NGO Skateistan (more details below).

In view of the circumstances and due to the security measures due to COVID-19 and their constant evolution, the exhibition is also available online on the European Custom Board Show website, making the virtual exhibition accessible to everyone.


It was a real pleasure to be a partner of this event once again. A success and an unforgettable moment of meeting and sharing!

Skate’N Chair :

The Skate N’ Chair is a project made by Roarockit Skateboard Europe in order to raise funds for NGO Skateistan.

This handmade chair takes its name from its design : 10 curved and assembled skateboards decks whose flexibility provides a natural rocking sensation, similar to that we can find when sitting in a traditional rocking chair.

In detail, this chair is composed of 4 street decks, 3 pintail longboards and 3 mini-cruisers for a total of 70 sheets of Canadian maple wood. Each top sheet of these boards has been selected for their wavy and birds eye effects. The rarity and aesthetics of these maple sheets add a unique side to this chair.

It took a little over a month to complete this project. The pressing of the boards required a particular technique to obtain these curves. An ultra-resistant glossy varnish has been chosen to highlight each board providing a velvety impression. Wheel-truck set-ups have been installed on all three legs to accentuate the rocking sensation and also makes this chair easily mobile.

100% of funds raised by the sale of this piece will be donated to SKATEISTAN.

Design and production: Sarah Jackson & Nicolas Alix

Varnish: Alexandre Marin.

You can buy this chair directly on the button below, and on the Roarockit Skateboard Europe website.


Skateistan :

Skateistan is a non-governmental organization, which empowers children through skateboarding and education in Afghanistan, Cambodia and South Africa.

By combining skateboarding with a creative and artistic education, they give children the opportunity to become leaders for a better world. They focus on groups that are often excluded from sports and educational activities, especially girls, children with disabilities and those from low-income backgrounds.

They provide safe spaces where children can have fun, build skills and confidence, and break down social barriers by making new friends.


In the words of its founders, it is about: “creating a better future for these young people and their communities, through innovative programs that aim to develop the experiences and skills of each of them”.


If like us you want to support this NGO, you can directly donate by clicking on the button below or buy the chair that we have made.

We would like to thank Chalk Custom Board Project and all the artists for creating and making the European Custom Board Show what it is today! A amazing experience, a moment of sharing and new encounters, art, talent and much much more.

May the stoke continue! 🙂

European custom board show / Skateistan/ Roarockit

European custom board show / Skateistan/ Roarockit

L’Evénement European Custom Board Collective Show :

L’événement European Custom Show est un concept unique en son genre. Fondé initialement par le collectif Chalk Custom Board Project et désormais avec Roarockit Skateboard Europe comme partenaire de l’event, cette exposition collective a pour objectif de rassembler et de mettre en lumière les artistes « custom board » les plus talentueux en Europe.

La première édition du European Custom Board Show est né à Bruxelles en 2017 en partenariat avec la galerie The Art Project.

Plus de 20 artistes européens ont été soigneusement sélectionnés pour y participer. Chacun d’entre eux ont exposé jusqu’à 3 skates, cruisers ou longboards, customisés à la main. Toutes des pièces uniques.

Pour cette exposition l’équipe Roarockit a fabriqué une planche de longboard courbée à la main. Qui a ensuite été customisé par artiste membre et créateur de Chalk, Mata7ik.

Cette planche est visible ici ou ci-dessus.

Voici quelques photos de l’événement

 La seconde édition du European Custom Show s’est déroulée à Darwin du 5 au 26 Juin 2019.  Dans un des lieux culte de la culture urbaine à Bordeaux, expérimentale et artistique au sens ultra-large du terme.

Plus de 70 artistes ont été présent et pas moins de 240 custom boards ont été exposés.

Vous pouvez retrouver la vidéo présentation juste ici.

La 3ème édition a vu le jour à Bruxelles dans un bâtiment iconique : les Halles Saint Gery. Cette année du 2 Juillet au 7 Septembre 2020, l’exposition a accueilli pas moins de 50 artistes provenant de partout en Europe et d’univers très variés : tatouage, architecture, peinture, graffiti, sculpture, graphisme…

Plus de 150 custom boards on été présentées pour l’occasion.

Pour cette occasion et parce que cela nous tient à coeur plus que jamais, nous avons fabriqué une pièce, dont tous les bénéfices seront versés à l’ONG Skateistan (plus de détails ci-dessous).

Au vu des circonstances et en raison des mesures de sécurité dû au COVID-19 et de leur constante évolution, l’exposition est également disponible en ligne sur le site du European Custom Board Show, rendant accessible à tout le monde l’exposition en virtuel.

Ce fût un réel plaisir d’être partenaire encore une fois de cette évènement.
Un succès et un moment de rencontre et de partage inoubliable !

Skate’N Chair :

La « skating chair » est un projet entrepris par l’équipe de Roarockit Skateboard Europe dans le but de récolter des fonds pour l’ONG Skateistan.

Cette chaise fabriquée main tire son nom de part sa conception : 10 planches de skateboards courbés et assemblées dont la flexibilité procure un effet de balance naturel lors de l’assise comme on le retrouve sur les fameuses rocking chair.

En détail, cette chaise est composée de 4 street decks, 3 longboards pintail et 3 mini-cruisers pour un total de 70 feuilles de bois d’érable canadien. Chaque feuille composant les faces de ces planches ont été sélectionnées pour leurs effets ondés, mouchetés ou de loupes. La rareté et l’esthétique de ces feuilles rajoutent un côté unique à cette chaise.

Il a fallu un peu plus d’un mois pour arriver à terme de ce projet. Le pressage des planches a requis une technique particulière pour obtenir ces courbes. Un vernis brillant ultra résistant a été choisi pour faire ressortir les effets de chaque planche procurant un relief style velours. Des set-ups de roues-trucks ont été installés aux trois pieds pour accentuer l’effet de balance et rendant également cette chaise facilement mobile.

100% du montant de la vente sera reversé à SKATEISTAN.

Conception et réalisation : Sarah Jackson & Nicolas Alix

Vernis : Alexandre Marin.                              

Vous pouvez acheter cette chaise directement sur les bouton ci-dessous, ou sur le site de Roarockit ou sur European Custom.

Skateistan :

Skateistan est une organisation non gouvernementale, qui responsabilise les enfants grâce au skate et à l’éducation en Afghanistan, au Cambodge et en Afrique du Sud.

En combinant le skateboard avec une éducation créative et artistique, ils donnent aux enfants la possibilité de devenir des leaders pour un monde meilleur. Ils se concentrent sur les groupes qui sont souvent exclus des activités sportives et éducatives, en particulier les filles, les enfants handicapés et ceux issus de milieux à faible revenu.

Ils fournissent des espaces sûrs où les enfants peuvent s’amuser, développer leurs compétences et leur confiance et faire tomber les barrières sociales en se faisant de nouveaux amis.

Selon les mots de ses fondateurs, il s’agit de : « créer un meilleur futur pour ces jeunes et leurs communautés, grâce à des programmes innovants qui visent à développer les expériences et compétences de chacun d’entre eux ».

Si comme nous, vous voulez soutenir cette ONG vous pouvez directement faire en don en cliquant sur le bouton ci-dessous ou acheter la chaise.

Nous voulons remercions Chalk Custom Board Project et tous les artistes d’avoir créé et participé à la réussite du European Custom Board Show. Un moment unique de partage, rencontres, art, talent et bien plus encore.

May the stock continue! 🙂

Shaper of the month : David Zuber

Shaper of the month : David Zuber

Today, we would like to introduce David Zuber, skater, designer and builder.

Photo by: Caroline Krajcir.

Following several email exchanges, David sent us some images and details of a school project he had been working on. His project intrigued us, so we wanted to find out more…

“I started Skateboarding when I was about 11 years old. Now I’m 27 and it is still a big part of my life.

Without realizing, skateboarding introduced me to the creative aspects of life like Illustration, photography, product design and gave me a kind of outside the box thinking on the way.

Of course, I have never been the best in school but finally I’ll start my studies in product design this month – thanks to skateboarding for all of this. “

1 – You recently built a very neat school project, can you tell us a bit about this ?

“This was a three and a half weeks project at the ZHDK in Zurich. The topic was up to us and we could work quite freely.

My mind is a mess and I usually jump from idea to idea and try to figured out a lot of different things in one project.

The Goal was to make a customizable nightstand but as always, the process is the destination.

I started with a LEGO grid went over child wood puzzles, created a body in cinema 4D that moves depending on what kind of object (Things usually found on your nightstand) is falling on to it so I can create depth out of a two-dimensional plate.

At the end I ended up cutting the Roarockit veneer by laser cutter and layering them up.

I tried to figure out a way to get loose of the two-dimensional surface and create a customizable mini table.” 

2 – You used Roarockit material to do so, how do you find it so far and how did it come into play with your project ?

“I realized if I want to go into depth, I need to have a material to push the depth even further. So Lucky I skate and know that skateboards are made out of thin and colorful veneer to gain even more depth.

Since my mind never stops, I had to do something with the leftovers and created an induction charge, a lamp and so on. For my this was the biggest satisfaction during the whole project.”

Working with the Roarokit material was very interesting it gives you a lot of opportunities and you even discover a lot more during the process. One of the more interesting methods was bending the wood to give it a new shape without using glue.”

3 – You also recycle old skateboards, when did you start this project and what does it involve ?

“The first project I ever made was around 2014. After this I teamed up with some one of our skate group who was interested to work together on the same topic.

The main point is to simply recycle old skateboards. After a long time, we figured out how we can build bigger plates to create tables and furniture.

We always try to push the material to the limit and use it differently. We now also create bowls and are working on some smaller goods to finally put it on our web shop that should come soon.

But still my favorite thing to do is figuring out things and make up crazy concepts in my mind.”

Caroline Krajcir Fotografie

4 – Any future projects in mind ?

“OOOh yes my mind and notebooks are full of them.

I just made a concept to use some more Roarokit material but we first have to finish a 2.8×1.1 meter Table haha.”

Instagram: @waerchi_nr8

5 – Any comment, special thanks or favorite saying you would like to add ?

“Boys and girls keep skating and remember to always leave the skateparks and spots clean from trash.

To the Roarokit team, keep making this great material and keep the community up.

@Solothurn, it is finally time to give us a skatepark!!!

A big THX to my Teammate I know it isn’t always easy to work with me.

THX to all my skate friends and supporters of our wärch-Nr.8

THX @ Caroline Krajcir Who took the pictures of our Workshop

And of course, THX to my family and my girlfriend who are always supporting my!”

Follow and see more of David’s work on his instagram page. 

Romain Hurdequint – L’art du Skate

Romain Hurdequint – L’art du Skate

Arriver à associer l’art avec le monde du skate ? Pas l’art de poser des tricks dans des bowls, dans la rue ou dans des contests mais bel et bien l’Art avec un grand A. 

Romain Hurdequint lors de son expo SkateStation

Cette question, Romain Hurdequint commence à y répondre depuis peu mais ce n’est pas arrivé par hasard. Une idée, une passion, une réflexion l’ont mené jusqu’à cette finalité qui est aujourd’hui logique : Non les artistes ne peignent pas que sur toile, les sculpteurs ne sculptent pas que de la pierre, et les skaters ne se font pas connaître que sur le bitume.

L’amour de la planche a submergé Romain dès son plus jeune âge mais c’est depuis 5 ans qu’il travaille à rendre son imaginaire bien réel. Graphiste et WebDesigner de talent, son premier projet a été de créer un Tumblr : The Daily Board. Un blog où il poste 2 planches par jour… Pendant 4 ans ! ! Ce n’est pas moins de 3000 boards qu’il publie mais attention, ce ne sont pas des boards prises au hasard au détour d’un skatepark pour un simple grip ou un custom stylé. Non, nous sommes déjà à la recherche d’artistes utilisant le skate comme support artistique, comme une toile que l’on peint. C’est donc dans cette idée que son esprit progresse et que la réflexion commence à se dessiner.

Evolutuion du book (première vs dernière couverture)

Alors, une question se pose, pourquoi ne pas en faire un livre ? Et oui le sport c’est surtout des exploits, des photos, des vidéos afin d’avoir une trace visuelle de l’effort. Il manque quelque chose au Skate Art. Imaginez le 900 de Tony Hawk mais juste raconté par écrit, la grosse Bertha de Candide Thovex lu seulement dans un journal intime. Sans photo, sans image, sans vidéo, comment faire ressentir la pression, la puissance et la beauté de l’instant. Romain a eu la bonne idée d’allier l’écriture à l’illustration. L’histoire du réveil des artistes utilisant le skate comme exutoire.

Bien sûr, c’est un travail de titan qui l’attend : travailler les prototypes, trouver une maison d’édition, contacter des artistes du monde entier et obtenir les droits d’utilisation des œuvres. Tout cela ne se fait pas en un jour. Mais laissons un peu la parole au principal intéressé :

Romain, peux-tu nous expliquer comment on rédige un livre illustré comme celui-là ? Par où commence-t-on au vu du grand nombre d’œuvres que tu as référencées ?

Avec beaucoup de sueur et d’obstination ! C’est marrant parce que je me suis lancé dans ce projet tête baissée, sans me dire que ça irait aussi loin. A la base, je voulais créer un e-book de 100 oeuvres à base de skate que j’avais chiné sur Internet et qui m’avaient mis une vraie claque. 

Extrait SkateArt #1

Très vite, un ami qui dirige une agence de communication (coucou Cyril sama) a été bluffé par ma maquette et m’a proposé d’imprimer une dizaine de prototypes papier du livre pour voir. Le rendu était cool, bien qu’à des années lumières du livre Skate Art qui existe aujourd’hui. 

En regardant pour le commercialiser et le distribuer, on s’est rendu compte que ça allait vraiment être très compliqué. J’ai alors contacté 7 maisons d’éditions, 2 m’ont proposé un rendez-vous et ça a vraiment matché avec une. 

A partir de là, nous sommes partis dans un processus de création de 2 ans. 

Extrait SkateArt #2

Le livre a été complètement remanié, du concept, à la maquette en passant par tout le contenu même du livre. L’objectif était de faire une bible de tout ce qui avait été fait en terme d’illustration, de peinture, de gravure ou de sculpture à partir d’un ou plusieurs skateboards. En fait, créer une sorte de panorama de toute la créativité autour de ce support.

J’aurai voulu en montrer toujours plus, surtout que des planches incroyables sont créées tous les jours, mais l’éditeur a voulu limiter le livre à 300 pages (le livre fait au final 320 pages, j’ai réussi à en gratter un peu plus, ahah).

Vous l’aurez compris, le projet de Romain est un énorme mix entre purs passionnés de skate et ceux qui se sont appropriés les différents supports artistiques.

Mais Romain ne s’arrête pas là. Des tas de projets en tête, la recherche des artistes et de leurs œuvres l’ont encore plus imprégnés de cette nouvelle définition du Skate Art. Il se lance alors dans l’organisation d’expositions autour des boards d’artistes. Après avoir vu et décrit toutes ses œuvres, vient enfin le moment de les toucher, de les voir en vrai mais surtout de les faire découvrir aux visiteurs. C’est effectivement un vrai plaisir pour Romain de faire découvrir ce milieu à tous.

 Après avoir fait le premier pas en faisant découvrir le Skate Art par le biais d’un livre, l’aboutissement n’était-il pas de voir les œuvres en vrai ?

Projection Mapping de Boards à Lyon

Je n’osais même pas en rêver pour être franc… et ça s’est fait vraiment naturellement.

Au lancement du livre, les Editions Cercle d’Art et moi avons chacun créé un évènement dans nos villes respectives. De leur côté, ils ont préparé une vente aux enchères au profit de Skateistan à Paris. De mon côté, j’ai organisé un vernissage où toutes les planches du livre ont été mappé (le fait de projeter de la lumière, de l’image ou des vidéos sur des volumes) sur une installation de 34 skate à Lyon (big up à Louis Clément pour le mapping).

European Custom Board Show #2 à Bordeaux

La programmatrice artistique de Superposition m’a proposé d’organiser une exposition dans leur galerie et c’était parti 🙂

C’est clairement un aboutissement ! Pour travailler dans le digital et avoir toujours fait The Daily Board dans mon coin, le fait d’avoir un objet physique comme un livre était déjà fou. Aller jusqu’à organiser des expositions et pouvoir partager ça avec un public de curieux ou de passionnés, c’est extraordinaire !

European Custom Board Show #2 à Bordeaux

Nous pouvons être fiers d’avoir organisé en collaboration avec Darwin Bordeaux, Chalk Custom Board et Roarockit Skateboard Europe une exposition d’art sur skate qui s’est déroulé pendant 1 mois à Bordeaux : The European Custom Show #2 rassemblant près de 70 artistes venant de toute l’Europe et 250 boards custom. Pour cette exposition, Romain s’est illustré en y apportant une nouvelle touche artistique : le tatouage de board.

Peux-tu nous éclairer sur ton projet d’allier le monde du tatouage et le Skate Art ?

La première exposition que j’ai co-organisé est la Skate Station 001 l Skate collector

Expo Skate Station 001

L’idée était de mettre en avant une sélection de planches modernes et vintage, issues de ma propre collection et de celle du collectionneur Dimitri Jourdan. La galerie d’exposition Sitio par Superposition, avec qui nous avons collaboré, nous a confié un mur de la galerie pendant deux semaines et ça a été un franc succès !

Après cela, l’équipe de Superposition m’a proposé de faire une nouvelle exposition dans les 230m² de la galerie. Toujours dans le thème du Skate Art mais avec quelque chose de nouveau.

En retombant sur le travail du tatoueur Pierre Bonzon sur deux skateboards, je me suis dit que c’était la bonne formule : faire encrer un diptyque de planches de skate par des tatoueurs. Nous avons donc donné deux skateboards à 17 artistes-tatoueurs lyonnais. Et en creusant, j’ai vu que ça avait beaucoup de sens !

European Custom Board Show #2

Ce sont deux cultures subversives, issues de la culture punk, très proche qui se rencontre au début des années 80. A cette période, la légende du skate Jay Adams se fait tatouer à 19 ans le logo ‘Thrasher’, à une période où le nom de ce magazine était tout sauf mainstream. D’anciens pro-skateurs des années 80 sont aussi devenus de grands tatoueurs comme Adam McNatt ou Eric Dressen. D’ailleurs, de nos jours, il est courant de croiser des skateboards accrochés aux murs dans les salons de tatouage.

Paul Daubié : portrait des tatoueurs

C’est donc pour rendre hommage à cette ‘bromance’ que nous avons voulu faire cette expo. Et pour aller plus loin, nous avons demandé au photographe Paul Daubié de réaliser des portraits à l’argentique de chaque tatoueur pour accompagner les boards.

Et l’on peut dire que ce fut une belle réussite : 500 visiteurs sont venus voir l’exposition en deux semaines, la presse a pas mal communiqué sur l’évènement et nous avons eu que des retours positifs !

Parce que Romain n’en a jamais assez, il a lancé un autre projet : TigerClaw Supplies. Après avoir trouvé les boards, organisé les expositions et amené les artistes, il fallait bien accrocher les boards quelque part de la meilleure des façons. Et quoi de mieux qu’une attache complètement invisible afin de donner un effet d’apesanteur aux boards exposés ? Romain l’a fait !

Comment t’es venu cette idée et avec qui l’as-tu concrétisé ? 

Fixation TigerClaw Supply

Alors que je commençais à bricoler des fixations murales de skate pour chez moi, Keflione, du studio créatif RoyalClub Shanghai (avec qui j’avais déjà collaboré pour la série de planches Polar Totem, réalisée pour la sortie du livre) m’a dit qu’il galérait à installer ses planches chez lui. Il a passé plusieurs semaines à réfléchir au problème avant de me montrer une esquisse de la fixation murale idéale : en métal donc solide, blanche pour être discrète, un design simple et des vis transparentes pour ne pas voir la planche une fois installée.

C’est comme ça que nous avons lancé Tigerclaw Supplies : une marque de produits dédiés à l’univers du skate. Nous avons commencé par créer ces fixations de skate, puis une gamme de skateboards non-vernis pour permettre aux artistes de créer leurs oeuvres facilement. Pour finir, nous sommes en train de développer une première collection capsule de vêtements.

Vous l’aurez compris, Romain n’est pas un simple fervent passionné du Skate et de l’univers Skate Art, ce concept qu’il démocratise par l’intermédiaire d’actions marquantes dans l’air du temps. Le skate ayant toujours été connu par des vidéos amateurs, des couvertures de magazines et de l’image street, pousser son évolution jusqu’à l’ouverture sur l’art est un défi que Romain gravit avec dextérité dans ses nombreux projets. Nous ne pouvons que lui souhaiter de continuer et le soutenir en suivant son travail sur ses différents réseaux : “Romain behance The Daily Board” “Romain Instagram” “lien boutique SkateArt”. Son livre “SkateArt” est disponible sur notre site internet en cliquant ici : Roarockit Skateboard Europe Skate Art by Romain Hurdequint

Le mot de la fin pour Romain :

Merci beaucoup Roarockit Skateboard Europe pour cet échange et longue vie à l’art sur skate (qui n’en est qu’à ses débuts, j’en suis sûr !)