Shaper of the month : Antoine Huber

Shaper of the month : Antoine Huber

Salut Antoine, 


1- Peux-tu nous faire une petite présentation de toi, d’où tu viens, quel âge tu as, où tu habites.. ?

Je m’appelle Antoine , je suis un jeune skateur de 16 ans de Gex , une petite ville française près de Genève . Je suis passionné de skate et de bricolage , l’association logique a été de fabriquer des planches de skate dans mon garage.



2- Tu as lancé ta propre marque de planches fait main, quand as-tu commencé ce projet et pourquoi ? 

J’ai lancé ce projet fin août 2019 , après la fabrication d’une première board pendant l’été . J’ai tout de suite adoré faire ça et je me suis décidé après avoir tester ma 1ere board . J’ai donc créer un compte Instagram @rippersskateboards qui comptabilise aujourd’hui 459 abonnés . Vous pouvez bien sûr vous y abonner , je poste une fois par semaine minimum ! 


3- Quelles sont les spécificités de tes planches ?

Mes boards sont toutes faites de 7 plis d’érable canadien croisés pour leur garantir une solidité satisfaisante . Je fais toutes les tailles de street en dessous de 8,6 pouces .

Chaque planche est signée à la main , sur le dessus , de la date de fabrication et du numéro de série . Certaines de mes planches sont de couleurs , d’autres sont nudes ou personnalisées par les acheteurs au Poska . Evidement , mes planches ne sont pas des pros models et sont imparfaites . Cependant , je trouve que chaque planche est mieux réussie que celle qui l’a précédée . 


4- Utilises-tu les technologies Roarockit ? Te sont-elles utiles au quotidien ?

J’utilise la Thin Air Press de Roarockit pour presser les plis . Cette presse est géniale , elle allie simplicité et efficacité . Je n’ai quasiment jamais eu de problème , excepté une déchirure que j’ai pu facilement réparé . Les matières premières , l’érable canadien et la colle sont eux aussi achetés sur le site de Roarockit .


6- Quelles types de finitions fais-tu sur les planches ?

Chaque planche RIPPERS est vernie avec du vernis à bois d’extérieur par dessus plusieurs types de finition :

-Nude , pour les minimalistes ou les artistes 

-Marquée du logo RIPPERS

-De couleur

Le vernis protège la board de l’eau et de la poussière , cependant comme toutes les boards , les slides laisseront des marques . Mais pour moi ces marques sont importantes , elles montrent que vous skatez vraiment .


7- As-tu une type de planche préféré et pourquoi ?

Je roule quasiment qu’avec des boards de street entre 8,25 et 8,5 car je trouve ces boards extrèment stables , solides et agréable à skater . C’est aussi le meilleur type de planche pour le bowl .


8- Des futurs projets, types de planches en vues ?

Mon projet actuel est de développer RIPPPERS en posant une partie des boards dans les skateshops alentours en dépôt-vente . Vous pouvez d’ailleurs m’y aider en vous abonnant à mon compte Instagram cité plus haut . 

Je vais bientôt lancer des planches old-schools , et une nouvelle taille de cruiser . Restez connectés !


9- Des remerciements, dédicaces, dictons préférés ?

GO HARD OR GO HOME

Instagram: Rippersskateboards et Roarockit Skateboard Europe

Shaper of the month – Interview Olivier Martinez

Shaper of the month – Interview Olivier Martinez

  • Commençons par une présentation de notre “Shaper of the month”. D’où viens-tu ? Quel âge as-tu ? Que fais-tu dans la vie ? Tes passions ? N’hésite pas à donner les informations que tu souhaites pour te présenter.

Me présenter en quelques mots ? Je m’appelle Olivier, j’ai 26 ans, et je suis originaire de Rouen (Montmain plus exactement, mais c’est tellement petit que personne ne connait) ! Actuellement, je travaille sur Paris dans le domaine du digital, en tant qu’UX Designer. C’est en parallèle de mes études et de mon travail que j’ai construit mon projet artistique autour du dessin et des boards.

Je consacre également beaucoup de mon temps à mon autre passion qui est le sport, et plus particulièrement les sports de glisses (snowboard, bodyboard, longboard et roller). Je lis également beaucoup de comics.

  • Comment en es-tu arrivé à un projet autour du dessin et des boards ? Connais-tu ce savoir-faire depuis longtemps ? Avec qui as-tu appris ?

J’ai réalisé ma première board en 2015 ! J’étais encore à la fac à ce moment-là. C’était ma vieille board d’enfance qui trainait chez mes parents. Ma mère voulait s’en débarrasser car elle ne servait plus, et j’ai eu l’idée de la poncer et la customiser. J’ai toujours aimé dessiner et c’était l’occasion pour moi de changer de support ! J’ai la chance d’avoir un père bricoleur et une mère créative. La customisation de boards est un joli mixe des deux. J’ai ainsi pu avoir de bons conseils dès le début, et j’ai également beaucoup appris sur le tas. J’estime ne pas être trop maladroit avec mes mains, ça va ! Avec le temps, je suis devenu de plus en plus habile de mes mains.

  • Quel est ta relation avec le dessin ? Quelles techniques utilises-tu pour décorer tes planches ?

Je dessine vraiment depuis tout petit ! J’ai dû commencer quand j’étais au CP et je suis vraiment passé par tous les styles : cartoons, graph, réaliste, etc… Je me suis d’ailleurs lassé du dessin sur papier à un moment donné, et le custom m’a permis d’appréhender de nouveaux horizons. Je me suis ainsi dirigé vers le style comics que j’ai toujours aimé et admiré dans les bandes dessinées.

Pour résumer le processus, la première étape va être de remettre en état la board. Je pars de planche qui sont la plupart du temps très usées. Il y a donc un gros travail pour décaper et poncer la surface. L’objectif est d’arriver à obtenir une surface la plus propre possible, ce qui n’est d’ailleurs pas possible pour des boards trop abimées. Je vais ensuite réfléchir au motif que je vais dessiner dessus, et préparer l’ébauche au crayon (les trais principaux, afin d’avoir des repères). Je passe ensuite à la couleur, avec de l’acrylique pour les aplats quand il y en a, et au posca pour personnages/motifs. Une fois satisfait du rendu, je fixe le tout avec du vernis, en pot ou en spray en fonction du rendu attendu. J’aime tenter de nouvelles choses et pouvoir essayer de nouveaux produits.

Ce qui est vraiment important pour moi, c’est la netteté des couleurs et la précision des détails. C’est un peu ce qui caractérise mon style, avec des contours très marqués. Cela prend beaucoup de temps mais le résultat en vaut la peine !

  • En parlant de comics, quel est ton héro favori, ou celui que tu as le plus lu ?

Si je dois en citer un, ça serait Nova, un héro issu de l’univers Marvel. Ce n’est pas le plus connu des supers héros mais son histoire est vraiment cool ! Sans parler des dessins dans les ouvrages qui sont magnifiques. Je recommande !

  • As-tu un nom d’artiste ? Si oui, a-t-il une signification particulière ? Une histoire ? Si non, as-tu des idées pour ton futur?

Mon nom d’artiste est Zetoon, alias Zit. Il vient du surnom que m’a toujours donné mon père qui a grandi au Maroc, « Zitoune ». En arabe, c’est la traduction d’Olive, le surnom que tous mes amis me donnent. Zetoon est donc un mélange de « the toon », prononcer « zi toon », comprendre « un personnage de cartoon » en anglais et de « Zitoune ». Zit est simplement une abréviation que certains de mes proches aiment utiliser.

Par hasard à vrai dire. Je suis abonné à pas mal de pages orientées skate sur facebook, et l’une d’entre elle faisait une référence à Roarockit. J’ai jeté un œil à tout ça et j’ai adoré. Je me suis ensuite dit que ça serait sympa de partager mon travail et ma passion avec la communauté Roarockit.

  • Sur quoi travailles-tu en ce moment ? Quels sont tes futurs projets ?

Je bosse sur pas mal de projets en même temps, et j’ai de quoi m’occuper pour minimum les cinq prochaines années ! Je travaille en ce moment sur une série de plusieurs boards, qui sont d’ailleurs bientôt finies. La conception de mon site internet, que je développe avec un ami, est aussi une grosse étape pour la suite de mes projets. En parallèle, j’ai des expositions en cours et à venir, notamment sur Paris et Amsterdam, donc pas mal de choses à préparer.

Mes principaux objectifs pour le moment sont de continuer à peaufiner mon style et ma technique, et de continuer à produire des planches qui me plaisent et qui me ressemblent. Mon but est de réaliser une collection de board à mon image. Je veux aussi continuer à être présent et échanger lors d’expositions et d’événements artistiques à l’international. Je prends des commandes sur mesure et certaines de mes planches sont à vendre mais ce n’est pas le cœur de mon activité.

  • Ou peux-t-on admirer ton travail ? Exposes-tu tes œuvres ?

Ma principale vitrine est Instagram, comme beaucoup d’artistes ! Le nom de mon compte est @Ze.toon, n’hésitez pas à y faire un tour et à vous abonner si cela vous plait ! Comme je l’ai dit un peu plus tôt, mon site internet va arriver, sur lequel on pourra voir mes réalisations, mais pas que. Il y aura beaucoup de contenu que sur ma page Instagram actuelle : il y aura des articles de blogs, des conseils, un shop en ligne et des fan zones.

J’expose assez régulièrement sur Paris, et mes boards sont actuellement au Bauby bar, bar pop culture à côté de Bastille. L’exposition dure deux mois, donc n’hésitez pas à y faire un tour ! Pour voir mes boards, mais pas que : le bar est vraiment super, la déco est juste extra et l’équipe est au top !

 

  • Un dernier commentaire ou une spéciale dédicace ? Vas-y c’est ton moment !

N’hésitez pas à suivre mon travail, il y a beaucoup de chose qui vont arriver !