RideThe Wood – Audrey Fasquelle


Cela fait déjà un petit moment que l’on connait et que l’on suit avec attention le travail d’Audrey. C’est donc fièrement que l’on vous propose de la découvrir à travers cet interview honnête et sans complexe :

SnowBoard Marqueterie Owl

SnowBoard Marquetry Owl

1. Salut Audrey, peux  tu te présenter ? Quel âge as tu (pas obligatoire bien sur ;)), d’où viens tu, ton boulot, ton parcours…

Salut! Et bien, j’ai 27 ans et je viens de Toulouse. Avec six ans de formations aux métiers du bois (CAPs et Diplôme des Métiers d’Art) entre le Lycée de l’Ameublement de Revel (31), le Lycée des Métiers d’Art d’Uzes (30) et un passage éclair à l’Ecole Boulle à Paris, j’ai travaillé quelques mois en finition chez un fabricant d’intérieurs de jets privés puis chez un fabricants de skis. Après avoir déménagé de nombreuses fois, j’ai posé mes valises dans le bassin Valentinois il y a plus d’un an, ainsi, depuis le mois d’octobre 2015, j’exerce la marqueterie à mon compte, en parallèle d’un emploi d’animatrice pour enfants

Audrey FASQUELLE - RideTheWood

Audrey FASQUELLE – RideTheWood

2. Qu’est ce qui t’as amené à travailler le bois ?

Depuis toute petite, je bricole. J’ai la chance d’avoir des parents qui savent faire beaucoup de choses par eux même et qui ont su partager leur savoir faire avec leurs enfants. Lorsque je passais mon bac, on m’a parlé de l’ébénisterie. Je suis donc allée me renseigner au lycée pro de Revel et ça a été un coup de cœur! Depuis ma formation, dès que j’ai l’opportunité de faire un atelier bois avec les enfants sur les centres de loisirs, je n’hésite pas, espérant réveiller une vocation chez quelques uns d’entre eux.

3. Tu as fait le choix d’utiliser notre matériel à savoir, la Thin Air Press. Pourquoi ce choix ?

C’est après avoir cherché «fabricants de skate» sur Internet que je suis tombée sur le site Roarockit. En fouinant sur la page Web, j’ai trouvé les presses sous vide, j’ai alors pris la décision d’acheter le grand modèle, qui s’adapte très bien pour mes snowboards. Le prix est attrayant aussi. Un coup d’aspirateur, la pompe manuelle, et le tour est joué! Je ne regrette pas du tout cet investissement.

SnowBoard Marqueterie Who Board

SnowBoard Marquetry Who Board

 

4. On a vu que tu avais créé RideTheWood. Racontes nous cette histoire ? Le début, les galères, les joies…

J’ai commencé à penser à Ride The Wood courant 2014. Lorsqu’on passe un Diplôme des Métiers d’Art, on nous apprend à sortir des sentiers battus, à innover. J’ai fait le rapprochement entre ma formation et une passion, et j’ai fait un test sur un snow (Who Board). Les retours positifs m’ont poussée à persévérer. Tout en continuant les prototypes pour les snow, j’en ai profité pour essayer des supports éclectiques (guitares, skates, radio vintage… Etc) Ride The Wood, ce n’est pas que du snow, c’est aussi d’autres supports tout aussi funs. Les joies que j’éprouve? Découvrir le produit fini après toutes les étapes de réalisation. Les galères, se soucier de trouver les bonnes techniques innovantes et bien sûr la partie administrative.

SnowBoard Marqueterie Bois Multi Essence.

SnowBoard Marquetry Wood Multi Essence.

 

5. Quand on regarde ton travail sur les snowboards, on devine que tu as passé un temps fou à leur conception. Peux-tu nous expliquer le travail que tu as fait?

Il y a d’abord la recherche de motifs. Sur les dernières planches, j’ai eu la chance d’avoir les dessins du graphiste GunndBoy. Il faut faire ce que l’on appelle un calque, qui servira à faire la mise en couleur, la légende, les ombrages si nécessaire… ensuite, découper chaque pièce sur papier pour les coller sur les feuilles de bois, puis de nouveau, découper les placages. En fonction du nombre de pièces, la découpe et l’assemblage peuvent prendre plus ou moins de temps (Pour le hibou, il y a pas loin de 150 pièces et une quinzaine d’heures de travail). Je déplaque ensuite le snow que je souhaite personnaliser et j’y colle la marqueterie avec la presse sous vide. Reste la finition qui prend pas mal de temps.

SnowBoard Marqueterie Racoon

SnowBoard Marquetry Racoon

6. Comment vois-tu l’avenir de RideTheWood ? Des nouveaux modèles, quelques projets?

Je souhaite pouvoir travailler avec des artisans de la glisse, tout comme avec des particuliers. Je voudrais aussi développer les différents styles de graphisme, et enfin, tester de nouveaux matériaux, ou confirmer l’utilisation de la paille sur snowboard qui n’a encore jamais été utilisée d’après mes recherches.

 

7. Le mot de la fin. Des remerciements ou des dédicaces ?

Je pense que oui, il y a pas mal de monde que je dois remercier, ma famille tout d’abord, qui m’a permis de découvrir l’artisanat du bois et mes professeurs qui me soutiennent toujours après toutes ces années. Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui me donnent une chance de faire ma place sur des événements et de faire connaître mon travail et enfin, l’atelier Phénix, mon premier partenariat fabricant/marqueteur.

 

On vous invite à jeter un coup d’œil, sur sa page facebook : RideTheWood

Page facebook : RoarockitSkateboardEurope

Profil : Roarockit Europe

Page internet : Roarockit.eu